Copié ? Collé ! 

Ou comment la fédération du commerce veut faire adopter à son congrès une résolution écrite par la CFTC et FO (entre autres).Peu d’entre nous le savent : au prochain congrès de la fédération CGT du commerce (Reims, du 19 au 23 mars 2018), les délégués seront amenés à se prononcer sur un texte (http://www.commerce.cgt.fr/assets/uploads/HS_RESO.pdf) largement pompé sur la CFTC, sur FO, sur La France Insoumise ou, cerise sur le gâteau, sur un site… patronal !
 
Des pans entiers du texte de la première résolution sont en effet de simples copier-coller dont il est facile de retrouver l’origine en effectuant une recherche sur Google.
 
Incroyable ? Voici quelques exemples : les paragraphes 1-73 et 1-74sont tirés de : « L’impact du numérique sur le travail » de Pascal Pavageau (successeur probable de Jean-Claude Mailly),http://www.force-ouvriere.fr/l-impact-du-numerique-sur-le-travail.Les 1-92 et 1-93sont tirés de : « L’informatisation des services à la personne » de Charles Stoessel, Arguments (bureau d’études de la CFTC) Avril 2017 https://www.cftc.fr/wp-content/uploads/2017/07/DPDebat-VF2.pdfethttps://www.cftc.fr/wp-content/uploads/2017/05/InvitationDebatFEPEM_CFTC.pdf.
 
Ce sont des pages entières et des dizaines d’autres articles qui sont ainsi plagiés sans vergogne, tout le long de la résolution n°1 et jusqu’à la conclusion du document !Avec la fédération du commerce, on croit toujours avoir touché le fond… Nous connaissons tous son indigence revendicative, son absence de tous les conflits importants, son défaut d’analyse et de prospective, son manque de disponibilité pour les militants, son autoritarisme caricatural, son fonctionnement clanique et totalement anti-démocratique. Mais plagier… la CFTC !
 
Nous sommes, décidément, tombés bien bas…Et nous continuerons de tomber encore plus bas sans une réaction collective et salutaire de l’ensemble de notre organisation.De plus en plus en plus souvent, les débats de congrès se font sur les personnes et non sur les orientations. Mais comment mener un tel débat avec un tel texte ? Devrons-nous amender les constats de la CFTC et les analyses de FO ?
 
Alors, parce que le rouge nous monte aux joues de honte et de colère, parce que le plagiat est un délit, parce que les syndiqués du commerce méritent mieux que ça, nous demandons le retrait pur et simple du projet de résolution et la démission immédiate de tous les responsables de cette impensable tricherie.P.S. Nous tenons l’ensemble des éléments copiés et/ou plagiés sans citation à la disposition de tous ceux qui nous le demandent.
 
Fait à Paris le 14 novembre 2017
 
“REPONSE” DE LA FD DU COMMERCE ET DES SERVICES A L’US COMMERCE DE PARIS
Copié, Collé à la FD du commerce et des services ?

Réponse de L’US commerce de Paris à la FD du commerce et des services

Copié, Collé à la FD du commerce et des services ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :