Que diriez-vous si, dans votre entreprise, la CGT passait de25,79% des voix à 22,46 %? Que vous avez gagné ou que vous devez analyser les raisons de ce recul pour regagner une représentativité plus forte ?
 
Que penseriez-vous si, sur deux branches professionnelles, vous perdiez d’une élection à l’autre près de 30.000 voix sur 52.000? Que vous avez gagné ? Que vous avez mené une campagne exemplaire et pertinente ?
 
Que diriez-vous si vous saviez que sur ces deux mêmes branches, votre fédération touche plus d’un million d’euros annuels au titre du paritarisme? Qu’il faut engager une réflexion approfondie ou continuer comme ça ?
 
Voici, pourtant, ce qui est indiqué dans le rapport d’activité envoyé par la fédération du commerce en vue du congrès du 19 mars : 
 
« La CGT obtient des scores particulièrement élevés dans les branches comme les hôtels cafés restaurants, l’emploi direct par des particuliers et les concierges et gardiens d’immeuble ».
Voici, maintenant, les vrais chiffres, officiels, et vérifiables en ligne :
 

 

Toutes branches confondues, notre fédération perd sur le cycle électoral 3,33 points de représentativité, passant de 25,79% à 22,46%. Notre avance sur la CFDT est passée de 4 points en 2012 à… 0,78 points en 2017. 
 
Voici, à nouveau, le rapport d’activité :
 
« La fédération se réjouit de ce résultat qui est le fruit d’une campagne électorale sans précédent ». « En alliant proximité et connaissances des branches professionnelles, la campagne fédérale s’est avérée pertinente ».
 
Heureusement, serions-nous tentés de dire. Sans rire !
 
*Selon Wikipédia, l’'expression « poudre de perlimpinpin » fait référence aux diverses poudres vendues jadis par des bonimenteurs et charlatans, qui les présentaient comme dotées de vertus merveilleuses et guérissant toute sorte de maux, alors qu'elles n'avaient aucun effet bénéfique.
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :